Accueil
   Présentation de l'ANCGG
   Le brevet Grand Gibier
 
 Les Associations
Départementales
Actualités
 Les espèces
   Revue "Grande Faune"
et publications
   Les espaces
   La chasse
   Hygiène santé
   Les journées nationales
   Cotation des trophées
   Catalogue ANCGG
   Législation-Réglementation
   Contributions
   Liens
   L'Europe
   Adhésion
   Contact
   Quiz Grand Gibier


NOUVELLES
NATIONALES et DÉPARTEMENTALES

Afficher les nouvelles nationales
Afficher les nouvelles nationales et départementales
Afficher les nouvelles du département suivant

Page: Précedente Suivante
Les dernières nouvelles
9 Septembre 2017 - 03 ALLIER - JOURNEE CIBLAGE DES ARMES

Une arme qui n’est pas réglée, non seulement peut vous faire louper l’animal de votre vie mais peut-être très dangereuse.
Le samedi 9 septembre 2017, l’Association Départementale des chasseurs de Grand Gibier de l’Allier (ADCGG03) organise sur le site de la Fédération des Chasseurs de l’Allier au domaine des Sallards à Toulon sur Allier une journée de ciblage de vos armes.
Pour les personnes qui désirent cibler leur fusil, se munir de plusieurs types de balles.
Pour les carabines, prenez votre type usuel de balles.
Tir sur cible fixe pour cibler et régler votre arme puis tir sur sanglier courant (5 balles minimum)
Horaires : de 9H00 à 17H00 non stop
Tarif 20€ (10€ pour les adhérents de l’ADCGG03) deux armes au maximum.
15€ l’arme supplémentaire
Pour des raisons d’organisation, nous limitons le nombre de personnes à 10 sur la journée.
Merci de réserver votre présence auprès du Président de l’ADCGG03
Jean-Marc MAUME
Tel : 06 87 07 35 62.

9 Septembre 2017 - 37 INDRE ET LOIRE - Fête de la Nature

Le 9 et 10 septembre 2017
aura lieu au Domaine de Candé à Monts
La Fête de la Nature

8 Septembre 2017 - 42 LOIRE - Assemblée Générale de l'ACGG42


1 Septembre 2017 - 47 LOT ET GARONNE - Exposition Décathlon Marmande

Le vendredi 1 septembre 2017, aura lieu une exposition de l'Association Départementale des Chasseurs de Grands Gibiers.
Nous exposerons au Décathlon de Marmande, 18 avenue Hubert Ruffe, route de Tonneins.
Nous vous accueillerons avec plaisir ainsi que vos proches. Merci d'en parler autour de vous.

13 Août 2017 - 10 AUBE - Chateau de Vaux

Journée Chasse & Campagne au Château.
Présence des administrateurs de l'AD10 Claude MARGON, Jean-Pierre LEGER, Michel LABASQUE. Visite de Jean-Marie FRIEDRICH (Président), Jean LAMOUREUX et Patrick SAMBARDY (Responsable Brevet Grand Gibier) et son épouse.
Installation du stand et des trophées dés 7h30mn le matin. Temps maussade et très beau en fin de journée.
Nombreux visiteurs sur le site avec une très bonne organisation sur un magnifique plan de verdure faisant ressortir le château et ses annexes.
Programme des activités affichées avec démonstration de fauconneries, équestres, ball-trap, chiens, messe de Saint Hubert. Stand d'associations de chasse, exposants d'habillement, alimentation, armurier, pêche, graveur, etc...
Fréquentation atteignant 12000 personnes en fin de journée.
Nombreuses personnes (adhérents ou non) cherchant renseignements à propos des trophées exposés. Énorme succès des photographies de Jean-Pierre.
Remerciements à Mr Édouard GUYOT et son associé Jean pour leur convivial accueil.
Cette journée sera reconduite le 12 Aout 2018.

4 Août 2017 - 80 SOMME - Le tir d’été – Quels gibiers et dans quelles conditions ...

Conformément aux dispositions de l’article R. 424-8 du code de l’environnement modifié, le tir d’été, appelé également – tir anticipé -, n’est autorisé que pour des espèces particulières sous « conditions spécifiques » et seulement pour les personnes autorisées.
Les conditions spécifiques du tir d’été.
Du 1er juin jusqu’à la date d’ouverture générale, le chevreuil ne peut être chassé qu’à l’approche ou à l’affût dans le cadre d’une autorisation préfectorale délivrée au détenteur du droit de chasse.
Le daim bénéficie des mêmes modalités de tir que le chevreuil selon les prescriptions spécifiques prévues par l’arrêté préfectoral.
Il en est de même pour le cerf, du 1er septembre jusqu’à la date d’ouverture générale.
La chasse du sanglier, du 1er juin au 14 août, ne peut être pratiquée qu’en battue, à l’affût ou à l’approche, après autorisation préfectorale délivrée au détenteur du droit de chasse, et dans les conditions fixées par l’arrêté du préfet. Le bénéficiaire de l’autorisation adresse au préfet, avant le 15 septembre de la même année, le bilan des effectifs prélevés. Du 15 août à l’ouverture générale et de la clôture générale au dernier jour de février, la chasse du sanglier ne peut être pratiquée qu’en battue ou à l’affût ou à l’approche, dans les conditions fixées par l’arrêté du préfet.

La notion de détenteurs du droit de chasse et l’autorisation préfectorale. Le tir d’été des cervidés ou du sanglier, à partir du 1er juin et jusqu’à l’ouverture générale de la chasse, peut s’effectuer par les détenteurs du droit de chasse dotés d’une autorisation préfectorale. La démarche s’entend comme une autorisation donnée sur un territoire, à charge pour le détenteur du droit de chasse, sous couvert de l’autorisation administrative, de faire tirer les animaux par ses invités ou ses sociétaires.
Par exemple, si une société de chasse dispose d’un plan de chasse individuel, l’ensemble de ses adhérents bénéficie de l’autorisation préfectorale. Le président de la société devra désigner les personnes pour lesquelles le préfet pourra accorder une autorisation individuelle. Il en est de même pour un particulier qui ferait réaliser son plan de chasse ou les prélèvements par d’autres chasseurs invités. Si l’autorisation est délivrée uniquement au bénéficiaire du plan de chasse, ce dernier peut donc ensuite organiser le tir d’été comme il le souhaite (dès lors qu’il est pratiqué selon les conditions spécifiques). Le détenteur de l’autorisation peut ainsi chasser accompagné d’une ou plusieurs personnes titulaires du permis de chasser validé, sans que celles-ci aient besoin de solliciter elles-mêmes une autorisation de la part du préfet. Le détenteur de l’autorisation peut également distribuer les bracelets qui lui ont été attribués aux personnes qu’il détermine. Il convient évidemment de veiller à ne pas dépasser le plan de chasse attribué.
L’autorisation préfectorale requise pour pouvoir procéder au tir d’été des cervidés ou du sanglier n’a pas de caractère pérenne et doit donc être délivrée chaque année.
Le tir du renard dans les mêmes conditions. Les dispositions réglementaires soulignent que le tir du renard doit être effectué dans les mêmes conditions que le tir du chevreuil ou du sanglier.
Du 1er juin au 14 août, la chasse du renard ne peut donc être pratiquée qu’à l’affût ou à l’approche par les détenteurs d’une autorisation préfectorale individuelle de chasse du chevreuil et/ou du sanglier et dans les conditions fixées par l’arrêté préfectoral.
À partir du 15 août, le tir du renard s’effectue : en battue, à l’affût ou à l’approche, dans les conditions fixées par l’arrêté préfectoral. Pendant cette période, le titulaire et bénéficiaires de l’autorisation de chasse du chevreuil et/ou du sanglier peuvent donc continuer à chasser le renard, en battue, à l’approche ou à l’affût, même si le plan de chasse est réalisé, jusqu’à la fin de la période prévue par le préfet dans son autorisation. Ainsi tout détenteur d’un plan de chasse chevreuil ou d’autorisation individuelle de tir du sanglier ainsi que ses bénéficiaires (ayant l’accord du détenteur) peuvent également, tirer le renard jusqu’à l’ouverture générale. Par exemple, l’octroi d’un "bracelet chevreuil" à une société de chasse communale, personne morale de droit privé détentrice du droit de chasse sur les territoires concernés, permet à tous les membres de cette société de tirer le renard sur délégation du président. Les sociétaires n’ont ainsi pas à demander chacun une autorisation préfectorale individuelle pour tirer le renard.
Cynégétiquement, la libéralisation du tir du renard pendant la période anticipée répond à des considérations d’opportunité pour réguler des espèces dont la prédation et les retombées sanitaires de leur présence sont significatives dans certains départements. En effet, par exemple, lorsque qu’un chasseur est à l’affût ou bien lorsqu’au cours d’une battue les chasseurs peuvent prélever un renard, ils prennent part dans leurs actions de chasse à la régulation d’une espèce dont les dégâts sont fortement marquants.
Certes, pour certains départements où la chasse en période anticipée n’est culturellement pas développée, cette pratique peut étonner. Cependant, il convient de relativiser ces prélèvements d’une espèce classée nuisible pour des raisons sanitaires et de protection des biens et dont l’état des populations n’est pas réellement impacté par cette libéralisation. L’objectif est que les chasseurs parcourant l’espace à des fins cynégétiques contribuent également à des prélèvements plus importants aux renards.

Les munitions autorisées. Toute personne autorisée à chasser le chevreuil ou le sanglier avant l’ouverture générale peut également chasser le renard dans les mêmes conditions spécifiques. Donc si vous chassez le chevreuil à l’affût avec une arme rayée, les conditions de chasse doivent être les mêmes pour le renard. Si vous utilisez un Drilling, rien ne vous empêche cependant de vous servir de cartouches à grenaille. En effet, dès lors que le tir du renard est pratiqué à l’affût, à l’approche ou en battue (à partir du 15 août), il est possible d’utiliser de la grenaille de plomb, même s’il est bien rare de pratiquer l’approche et l’affût du chevreuil et du sanglier avec un fusil à canon lisse (exception faite des armes combinées canon lisse/canon rayé telles que les drilling et mixte). Il convient de prendre garde aux problèmes de sécurité pouvant survenir du fait du mélange des munitions (plombs et balles) si le chasseur tire, au cours d’une même sortie, à la fois chevreuil/sanglier et renard. Il reste possible d’avoir sur soi une carabine pour le tir du grand gibier et un fusil à canon lisse pour le tir du renard, sous réserve de prescriptions préfectorales contraires.
Si vous êtes en infraction : Le fait de chasser avant la période anticipée ou en ne disposant pas de l’autorisation préfectorale individuelle est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe (soit 1500€ maximum) (art. R. 428-7 C. Env.). N’étant pas détenteur de l’autorisation, cette infraction pourra également être constitutive du délit de chasse sur le terrain d’autrui sans le consentement de la personne autorisée à pratiquer le tir d’été et donc passible de trois mois d’emprisonnement et d’une amende de 3750€ maximum (art. L. 428-1 C. Env.).
A ce titre, on ne peut que conseiller au chasseur pratiquant le tir d’été d’avoir au moins une photocopie de l’autorisation individuelle sur lui afin de faciliter les contrôles des agents de constatation puisque, dans tous les cas, celle-ci sera demandée pour attester de l’accord du bénéficiaire.
Dans le cas où le chasseur ne respecte pas les conditions de tir fixées dans l’arrêté préfectoral, le fait de contrevenir à ces dispositions est passible d’une contravention de 5ème classe (soit 1500€ maximum) (art. R. 428-8 C. Env.). Ces amendes pourront se cumuler entre elles.

29 Juillet 2017 - 91 ESSONNE - AFFut n° 130 - Juin 2017

Le dernier numéro de notre bulletin vient de paraître.

Au sommaire :
- L'assemblée générale ADCGG 91
- Le Brevet Grand Gibier
- Les carabines les plus rapides
- Sur les traces du sanglier
- Brèves
- Petites annonces

Ce bulletin est adressé prioritairement à l'ensemble de nos adhérents par voie électronique et par courrier.
Retrouver les précédents numéros dans la rubrique "Bulletins d'information" de se site.

26 Juillet 2017 - 74 HAUTE SAVOIE - Un si triste dimanche

Ella, la chienne de rouge Daschbracke de Jean Paul PUTHON, vient de disparaître de façon dramatique dans les pentes vertigineuses de Criou à Samoëns, là même où elle avait déjà eu l'occasion d'exprimer son art à deux reprises sur des animaux blessés à la chasse.

C'est à la descente du refuge de Follys au retour d'une randonnée amicale qu'elle a fait le choix terrible de s'offrir une dernière récréation en profitant de quelques secondes d'inattention, pour empaumer une voie attractive et rejoindre la remise d'un chamois probable qui l'a entraînée en haut d'un couloir vertigineux duquel elle n'a pu se sortir.

Son maître et ses amis ont pu la rejoindre au bas de cette verticalité et lorsqu'elle les a vus, elle s'est sentie en confiance et rassurée.

Sa tentative de traverser le couloir lui a été fatale et elle s'est effondrée aux pieds de son maître horrifié 40m plus bas .

Ainsi se termine dramatiquement la carrière de cette grande petite chienne de rouge qui a tant oeuvré pour la satisfaction des chasseurs de Haute Savoie et d'ailleurs.

Sa pugnacité, sa sûreté et son allant lui avaient permis de réussir des performances exceptionnelles dans des conditions difficiles et souvent périlleuses.

Le chagrin et la douleur de son maître sont immenses.

Un hommage reconnaissant doit leur être rendu à tous deux avec un encouragement spécifique à l'adresse de son conducteur qui a gardé Neige, une petite chienne d'Ella qui , à n'en pas douter, reprendra le flambeau sur les traces de sa mère


24 Juillet 2017 - ANCGG - GRANDE FAUNE N°154

Sommaire n°154
* ÉDITORIAL *
32 ans d'engagement au service de l'ANCGG
* ACTUALITÉS *
Honneurs de la chasse 2017 — Premier prix pour les Côtes d'Armor et l'ADCGG 22
Le cinquantenaire de la Fondation François Sommer
* JOURNÉES NATIONALES *
Une très forte participation — Journées nationales de l'ANCGG
Rapport d'activités — Une association qui progresse et innove
Rapport moral — Une action tournée vers le long-terme
Rapport Financier — Une gestion rigoureuse
Compte-rendu de l'Assemblée générale de l'AFMT
Transmission des connaissances et des valeurs — Le rôle des institutions et associations
* HOMMAGE *
Jean-Paul GROSSIN — Homme de mots et d'images
* HISTOIRE NATURELLE *
Grands prédateurs — Évolution du loup en France
Les cornes de chamois et d'isard — Un trophée commun aux deux sexes
Nouvelle Calédonie — Chasser le cerf aux antipodes
* PATHOLOGIE *
Maladie du dépérissement chronique des cervidés (MDC)
Quel risque pour le gibier européen ?
* HYGIÈNE & SANTÉ *
Conférence du Dr Dan Vo Tan
* GESTION *
Une conséquence du réchauffement climatique — Démographie galopante du sanglier en Europe
* CULTURE *
Château-Musée de Gien — Un vrai coup de jeune
Chasseurs de légende — Expéditions, voyages de chasse et safaris
* LE COIN DE LA LECTURE *
* DANS LE MONDE *
* TROPHÉE REMARQUABLE *
* LES INFORMATIONS DÉPARTEMENTALES *
* LES PAGES DE LA BELGIQUE *
* LA BOUTIQUE DE L'ANCGG *

19 Juillet 2017 - 47 LOT ET GARONNE - Ma vie de chevrette

Filmé par une jeune fille de 15 ans, passionnée de nature et d'animaux, principalement tourné en pleine nuit. Le film est sur notre page facebook depuis cette après midi du 20 juillet.

Page: Précedente Suivante