Accueil
   Présentation de l'ANCGG
   Le brevet Grand Gibier
 
 Les Associations
Départementales
Actualités
 Les espèces
   Revue "Grande Faune"
et publications
   Les espaces
   La chasse
   Hygiène santé
   Les journées nationales
   Cotation des trophées
   Catalogue ANCGG
   Législation-Réglementation
   Contributions
   Liens
   L'Europe
   Adhésion
   Contact
   Quiz Grand Gibier


NOUVELLES
NATIONALES et DÉPARTEMENTALES

Afficher les nouvelles nationales
Afficher les nouvelles nationales et départementales
Afficher les nouvelles du département suivant

Page: Précedente Suivante
Les dernières nouvelles
25 Juillet 2020 - 61 ORNE - Sortie au domaine de Bois Landry

L’ADCGGO propose une visite du Domaine de Bois Landry (28) le samedi 25 juillet 2020 de 8 h 30 à 13 h 30. Les gestionnaires de ce domaine sont réputés pour leur gestion cynégétique raisonnée dans l’objectif d’atteindre un équilibre forêt-gibier sur ce territoire de 1250 hectares contenant une population de chevreuils et de sangliers. Le suivi du chevreuil est réalisé de manière précise avec les indices de changement écologique.

Réservation :
Le coût de l'accueil est de 50 euros par personne, comprenant l'organisation de la conférence, l'accueil (café ...) et la remise d'un livre "Promenons-nous dans le bois" sur l'histoire du Bois Landry (valeur 39 €) + un pot de miel du Bois Landry par personne.
Vous pouvez prévoir de venir avec un panier pique-nique pour finaliser cette matinée au Bois Landry.

Le nombre de place est limité. Pour toute inscription, contacter Matthieu Cousty, Tél. : 06 03 72 91 95, Mail : coustymatthieu@yahoo.fr.

4 Juillet 2020 - 10 AUBE - UN PLAN "B" par Jean-Marc THIERNESSE (Président ANCGG08)

CHASSES COLLECTIVES EN CONFINEMENT ?... IDEES… POUR PENSER UN PLAN B.
A l’heure où j’écris ces lignes, c’est le temps du dé-confinement… L’allégresse des retrouvailles passée, tout semble revenir très vite, trop vite peut-être, comme avant… Partout, on dirait déjà que la pandémie est oubliée…

Sauf au Grand-Duché de Luxembourg, où je me trouvais hier, et dont on dit que c’est le pays européen où la crise, parfaitement anticipée, a fait le moins de victimes aux 1000 habitants… Dans tous les supermarchés, dans les galeries, les magasins, tout le monde sans exception porte encore le masque ! Comme par hasard ?...…Ici dans le Grand Est, quelques personnes le portent également, rappelant ainsi que ce satané corona circule toujours!... Même si beaucoup de gens semblent l’ignorer… Alors qu’une seconde vague de contamination survient à Pékin, obligeant les autorités chinoises à prendre des mesures drastiques…Et si, après les brassages de populations amenés par les vacances d’été, la covid 19 faisait une seconde apparition dans notre pays ?... Sans sombrer dans le pessimisme, cela reste tout de même dans le domaine des éventualités possibles…

EN L’ABSENCE DE BATTUE ?…
Qu’adviendrait-il alors de la chasse collective si ancrée dans nos habitudes, faite de battues rassemblant dans les cabanes et autres rendez-vous, chasseurs et rabatteurs, en nombre parfois très importants ?... Elle serait nécessairement suspendue, avec toutes les conséquences qu’on imagine… Régulation nulle ou partielle des effectifs, et augmentation des dégâts aux cultures… Démotivation des chasseurs, et dégradation de la vie associative, des budgets des sociétés de chasse… En fait toute une économie en situation délétère, risquant à moyen terme de mettre à mal la chasse dans son ensemble, et dans ses structures administratives de fonctionnement…Ce scénario catastrophe, personne ne l’imagine dans l’euphorie d’après confinement, et pourtant,…

Quelques petits signaux identifiés au gré de mes déplacements, me font dire que les responsables de sociétés de chasse ne sont pas à l’abri d’une crise cynégétique consécutive à une résurgence de la pandémie… La peur de contracter le virus chez les personnes considérées à risque, font que certaines hésitent déjà à reprendre une action de chasse, voire la validation 2020 du permis de chasser, d’autres dans l’incertitude de savoir si elles pourront chasser « normalement » (entendons par là en battue traditionnelle) tardent à s’affranchir de leur cotisation annuelle… Faisant fi de toute considération solidaire à l’égard de leur association… Comportement regrettable mais bien connu de certaines gens en période de crise… Une démotivation passagère au regard de la reprise d’une vie associative cynégétique se fait parfois sentir chez certains chasseurs
Je pense qu’il y a donc nécessité, sinon urgence, pour les responsables de sociétés de chasse, à imaginer un plan B de chasse collective, qui puisse intégrer toutes les contraintes que nous avons expérimentées au printemps durant les 3 mois de confinement…

IMAGINER DES PETITES BATTUES :
La première chose à imaginer c’est de concevoir des petites battues à 10 postés au maximum, et 3 ou 4 traqueurs ce qui implique de diviser le nombre habituel de participants et de multiplier les jours de chasse… Il va de soi que les talkies-walkies seront indispensables pour tous les acteurs de la chasse. Pour un directeur de chasse qui connaît bien son territoire et les passages habituels, il importe de garnir les meilleurs endroits, qui seront parfaitement identifiés sur le terrain, assortis de consignes de sécurité écrites, et de s’y rendre en toute discrétion, sous la conduite d’un chef de ligne ou à partir d’un plan simple et lisible…
Il faut encore prévoir que tous les regroupements indispensables au déroulement des chasses en petits comités, se fassent en extérieur, selon les règles de distanciation. Quant au traitement des carcasses, il sera réservé à deux ou trois personnes équipées comme il se doit, pour assurer le ramassage des animaux morts, l’éviscération, et selon le cas la découpe ou le convoyage vers une chambre froide… Les conditions d’hygiène liées au traitement de la venaison, seront bien sûr scrupuleusement respectées.
Le repas traditionnel à la cabane ou au chalet, est bien évidemment à oublier. Un pique-nique tiré du sac dans une clairière, sur un dépôt de bois, un parking pourra permettre aux participants d’échanger et de retrouver un peu de convivialité, tout en gardant ses distances… Ce qui peut conduire les responsables à proposer de chasser selon un horaire adapté aux circonstances…
La traque à 3 ou 4 n’est plus à assimiler tel un rouleau compresseur ! Les rabatteurs plutôt discrets privilégieront les places où se tiennent habituellement les animaux… 3 ou 4 chiens suffisent dans ces petites battues, où l’effet de meute est à bannir…
A partir d’une organisation bien pensée, et préparée avec minutie, on pourra être agréablement surpris de l’efficacité de telles pratiques…

UN COMPLEMENT INTERESSANT : L’AFFÛT COLLECTIF
Pratiqué dès l’aurore jusqu’en milieu de matinée, ou bien en après-midi jusqu’à la nuit, l’affût collectif peut s’avérer efficace, pourvu que les chasseurs soient équipés d’une tenue vestimentaire pour résister au froid dans l’immobilité durant plusieurs heures, et d’une matériel adapté à la chasse à l’affût aux heures crépusculaires… Il peut intéresser un groupe d’une dizaine de chasseurs répartis sur des miradors (ceux utilisés pour la battue peuvent convenir) pourvu que ceux-ci permettent de surveiller une zone connue pour être favorable aux animaux. Mais rien interdit de constituer plusieurs groupes, postés sur différents secteurs, si l’étendue du territoire le permet… Il va de soi que le chasseur placé dans ces conditions, se doit d’être chasseur jusqu’au bout, assurant le contrôle minutieux de son tir, l’éviscération de l’animal tué et l’évacuation vers la chambre froide… Tout se passe donc comme en chasse individuelle, sachant toutefois que l’on est tout un groupe dans une situation analogue…

VERS UNE FORME DE TRAQUE-AFFÛT:
La stratégie de l’affût collectif peut encore permettre d’expérimenter une certaine forme de traque affût… Les chasseurs sont placés pour un temps défini à la montre, à proximité des fuites habituelles des ongulés, et répartis sur une zone bien identifiée. On y fera évoluer, sans grand tapage 2 ou 3 groupes de traqueurs assistés si possibles de quelques chiens leveurs… Leur mission étant de mettre en fuite les animaux pour les faire aller vers les postés… Si le postage est pertinent, une même compagnie de sangliers pourra ainsi être tirée plusieurs fois…
Selon le cas, on pourra fonctionner en une seule phase, longue, à la suite de laquelle se tiendra un débriefing en plein air et par petits groupes, ou bien, en deux phases une le matin une l’après-midi, en observant les prescriptions de rassemblement pour les bilans de chaque phase. Il me semble important de signaler que la traque ayant terminé sa mission, le dépostage des chasseurs intervienne 10 à 15 minutes après. En effet, dans ce laps de silence qui succède à la fin de traque, les animaux quelque peu rassurés en profitent pour regagner leurs remises, et peuvent donner aux postés de nouvelles occasions de tir…

ÊTRE PRÊT !
Dans l’espoir de ne jamais revivre un confinement général, il ne fait cependant aucun doute, que le virus est encore bien présent ! Seuls des traitements adaptés et un vaccin efficace pourront nous en débarrasser ! Ici et là, au gré de la réapparition du virus, il n’est pas interdit de penser que des mesures de confinement localisées puissent être de nouveau imposées. Le monde de la chasse doit s’y préparer au mieux, et ce n’est certainement pas du jour au lendemain, que l’on pourra projeter des plans B de chasses collectives afin d’assurer la mission de régulation des populations d’ongulés qui nous incombe. Il faut les préparer dès maintenant
Ces quelques conseils ne sont pas exhaustifs. Ils proposent simplement des pistes de réflexion et d’action, dans le but de décliner une sorte de plan préventif d’action de chasse collective en mode confinement…
Un solide argument pour que vive la chasse du grand gibier, malgré la crise sanitaire.


3 Juillet 2020 - 29 FINISTERE - Assemblée générale de notre association

Nous travaillons actuellement à la mise en place ,fin août 2020,de notre assemblée générale qui n'a pu se tenir comme habituellement en avril , comme à l'accoutumée , pour cause de Covid .
Celle-ci se tiendra bien sûr avec toutes les conditions sanitaires prévues .
La date et le lieu restent à définir .

30 Juin 2020 - 03 ALLIER - CIBLAGE DES ARMES

L’Association Départementale des chasseurs de Grand Gibier de l’Allier (ADCGG03) organise sur le site de la Fédération des Chasseurs de l’Allier au domaine des Sallards à Toulon sur Allier une journée de ciblage de vos armes.
Pour les personnes qui désirent cibler leur fusil, se munir de plusieurs types de balles.
Pour les carabines, prenez votre type usuel de balles.
Tir sur cible fixe pour cibler et régler votre arme puis tir sur sanglier courant (5 balles minimum)
Horaires : de 9H00 à 17H00 non stop
Tarif 20€ (10€ pour les adhérents de l’ADCGG03) deux armes au maximum.
15€ l’arme supplémentaire
Pour des raisons d’organisation, nous limitons le nombre de personnes à 10 sur la journée.
Merci de réserver votre présence auprès de Jean-Guy VOISINE
Tel : 06 74 44 41 73

20 Juin 2020 - 77 SEINE ET MARNE - Brevet Grand Gibier 2020

l'épreuve théorique du Brevet Grand Gibier 2020 se déroulera le samedi 20 juin à la salle des fêtes de la commune de PAMFOU 77830 rue du 19 Mars 1962.
Nous accueillerons les candidats dès 13 heures 30 pour débuter l'examen vers 14 heures .
Pour plus d'information merci de contacter :
Didier BROCHARD
06 22 75 82 03 ou
didierbrochard@orange.fr

14 Juin 2020 - 77 SEINE ET MARNE - Rallye Forestier

Le Rallye Forestier est un grand moment de la préparation au Brevet Grand Gibier. 15 questions affutées attendent les participants dans chacun des 8 ateliers de travail qui jalonnent le parcours.

En plus des futurs candidats aux épreuves du Brevet, ce Rallye est ouvert à tous, chasseurs ou non-chasseurs, enfants ou adultes.
C'est une bonne journée conviviale au cœur du siège de la Fédération de Seine et Marne.

L'édition 2020 aura lieu le 14 juin 2020.

Pour tous renseignements, contacter Didier BROCHARD au :
06 22 75 82 03 ou
didierbrochard@orange.fr



7 Juin 2020 - 61 ORNE - Exposition de trophées de cerfs à la Fédération des Chasseurs de l’Orne

La FDC61 organise l'exposition annuelle des trophées de Cerfs les samedi 02 et dimanche 03 juin prochain. Elle se tiendra au siège de la Fédération (La Briqueterie, RD113 - 61310 Silly en Gouffern - GOUFFERN EN AUGE). Cet évènement gratuit et accessible à tous.

31 Mai 2020 - 91 ESSONNE - L'AFFUT n°141- mars 2020

Le dernier numéro de notre bulletin vient de paraître.

Au sommaire :
- Actualités
- Les chenilles processionnaires
- Pourquoi nous aimons la chasse
- Les prélèvements en Essonne
- Tir éthique : du nouveau
- Un nouvelle organisme : l'OFB
- La boutique
- Le coin des annonces

Ce bulletin est adressé prioritairement à l'ensemble de nos adhérents par voie électronique et par courrier. Retrouvez les précédents numéros dans la rubrique "Bulletins d'information" de ce site.

29 Avril 2020 - 10 AUBE - Report des activités 2020

Votre conseil d'administration de l'association départementale des chasseurs de grand gibier est contrainte au vue de la situation sanitaire actuelle, de reporter toutes les activités prévues à ce jour.

Nous vous tiendrons informés dés que possible.

27 Avril 2020 - 74 HAUTE SAVOIE - Etude de l'impact du réchauffement climatique sur les animaux alpins

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/chamonix/vallee-du-mont-blanc-citoyens-sollicites-etudier-impact-du-rechauffement-climatique-animaux-alpins-1820588.html

Page: Précedente Suivante