Association Départementale des Chasseurs de Grand Gibier de Gironde



      Accueil
      Brevet Grand Gibier
      Cotation des trophées
      Activités de l'Association
      Actualités
      Faune, habitats, chasse
      Conducteurs de chiens
        de sang
      Le mot du Président
      Adhésion
      Membres du Conseil
      Bulletins d'information
      Liens
      Quiz Grand Gibier

Bienvenue sur le site de notre Association !


 

L’ADCGG33 a créé en 2020 une bourse aux échanges de territoires. L’objectif est de faire découvrir aux membres de l’ADCGG, de nouveaux sites de chasse, des organisations différentes, de partager des connaissances, de créer des amitiés et des partenariats.

Plusieurs propositions sont d’ailleurs lancées comme au camp de Souge (33), en forêt de Grésigne (81) et permettent de découvrir d’autres territoires, en Gironde ou dans le grand Sud-Ouest.

La saison a donc débuté par une invitation au camp militaire de Caylus. Cette société militaire de chasse existe depuis 1966, sur un territoire d’environ 5600 hectares, à cheval sur le Lot (46) et le Tarn-et-Garonne (82).

5 membres de l’ADCGG33 ont répondu présents pour venir découvrir cette région et cette organisation sans faille. En plus, nous avons pu, en arrivant tôt la veille au soir, assister au brame, discret, et observer quelques animaux sur le camp : chevreuils, biche et faon, sangliers (de très près) et un magnifique cerf, pacha sur sa place de brame.

Dimanche 3 octobre matin, nous passons un premier contrôle des permis et assurance puis signons un document en double (terrain sur deux départements) mentionnant les consignes de sécurité et la façon de matérialiser les angles de 30° sur le terrain. La mise en place de jalons est ici obligatoire et la société vend ces jalons pour 1 euro si besoin.

A l’extérieur du bâtiment, un plan du camp est affiché avec toutes les lignes et les numéros des postes attribués. Une feuille mentionne les chefs de ligne de la journée et les postés sous leur responsabilité.

Le doux bruit de la pibole rameute l’ensemble des participants, 96 pour être précis, pour le rond du matin. Un mot de bienvenue est adressé par le suppléant du chef de corps puis la parole est donnée à « Dominique » l’organisateur :
- Il évoque la chasse précédente en mentionnant les erreurs observées, les résultats des recherches au sang effectuées systématiquement après chaque battue ;
- Il rappelle la responsabilité de chacun concernant son tir ;
- Il insiste sur les consignes de sécurité à appliquer, durant le déplacement, au poste, en fin de battue, le contrôle des tirs à faire et le marquage si nécessaire ;
- Nomme les chefs de ligne pour que chacun puisse les identifier ;
- Précise le plan de chasse de la journée.

A l’issue, les chefs de ligne sont appelés avec les postés pour un dernier émargement précisant que vous avez pris connaissance des consignes générales. Et le départ est imminent en lignes constituées…

En fonction de l’emplacement de sa ligne le trajet peut durer entre 15 et 30mn. Nous sommes placés par notre chef « Dominique » sur des chaises de tir*, rappel des angles de 30° à matérialiser et chargement de l’arme, amenée dans son étui jusqu’au poste et armée à l’annonce du début de traque. Elle sera déchargée à l’annonce de fin de traque et avant la descente de la chaise de tir.

Une seule traque pour la journée, 9h- 13h30 au poste mais avec13 meutes de chiens présentes ce jour pour une traque prévue sur environ 1000 hectares, il y eut peu de temps mort. Notre ligne a prélevé plusieurs chevreuils et un renard. Les sangliers présents pas très loin de nous n’ont jamais voulu franchir la ligne de crête. Dommage.

30 mn avant la fin de battue, les équipages de conducteurs de chiens de rouge passent sur les lignes pour faire le point sur les recherches éventuelles à faire, suivis de près par la remorque chargée de récupérer le gibier tué. Chaque animal est identifié avec le numéro du chasseur qui l’a prélevé, un suivi étant fait sur l’année pour savoir qui aura prélevé quoi.


La distribution de la venaison a lieu suivant un ordre alphabétique pour les non tireurs de la journée. Le tireur d’un animal tué reçoit systématiquement, une part noble de son animal, y compris sur une mauvaise balle. Cette mesure incite tacitement les tireurs à envisager un tir que dans des conditions correctes et bien sûr de s’entraîner au préalable.

Le retour des participants est unanime : chacun a passé une excellente journée, que l’accueil, le sérieux des organisateurs et la sécurité ont été sans faille. La chasse militaire du camp de Caylus, par son organisation et ses « rituels » met en œuvre de fait, beaucoup de pratiques défendues par l’ANCGG. Ainsi, des consignes de sécurité aux installations (mirador) en passant par le tableau final et la recherche au sang, ces mesures participent au déploiement d’une pratique respectueuse du grand gibier. Si l’essentiel est imposé (rond, emplacement précis des postiers), l’incitation sur la répartition de la venaison a permis de modifier les habitudes comme le remplacement des fusils par les carabines, l’analyse du tir à l’anschuss. Durant le rond, le bilan des battues précédentes dont les recherches au sang, le tableau final et la cotation insufflent une approche plus qualitative et respectueuse du gibier. Un brocard avec une tête bizarre a d’ailleurs fait l’objet de toutes les attentions et son trophée était prévu d’être côté.


Au final, le « gigantisme » de la chasse militaire de Caylus avec 100 à 200 fusils parfois est un cas assez rare. Pour autant, les bonnes pratiques, tant en matière d’organisation, de sécurité et de respect du gibier font que la journée de chasse se déroule de manière fluide, vivante et harmonieuse.
Un exemple à suivre pour vivre des battues sures et efficaces.



A l’avenir, si vous aussi, vous avez un territoire de chasse à faire découvrir, une association ou société de chasse ouverte à l’accueil d’invités partageant les bonnes pratiques de l’ANCGG, n’hésitez pas à vous faire connaître. Un des axes de développement de notre association est cette possibilité offerte d’accueillir des chasseurs appréciant ces pratiques. Il appartient ensuite de définir au préalable, les modalités et les éventuelles particularités de votre territoire (BGG obligatoire ? Carabine ? PAF ?) et d’accueillir ces invités et peut-être futurs actionnaires.


*tous les postes sont sur des chaises de tir, sécurité optimale avec des tirs fichants, une meilleure détection du gibier qui se dérobe et une identification précise et constante de ses voisins.

 

En Gironde, la Fédération des chasseurs (FDC33), propose sur son site, en semaine des formation au sanglier courant, au réglage des carabines. Plusieurs Associations Communales, comme au PORGE possèdent également des installations permettant du tir en extérieur, sur sanglier courant à 25m et sur cible fixe à 25m et 50m. De même des sociétés privées proposent des installations du même type voire des "cinétirs" avec scénario projeté.
Afin de disposer d'un site ouvert le week-end, permettant le tir et de dispenser des cours théoriques du Brevet Grand Gibier, l'ADCGG33 a souvent eu recours aux installations du Rallye de SOUGES à MARTIGNAS SUR JALLES, idéalement situées au centre de la Gironde.

Afin d'améliorer les conditions de tir au sanglier courant et au tir à moyenne distance de 50 à 300m, une équipe de bénévoles a construit deux cabanes rustiques, dans une ambiance décontractée mais néanmoins studieuse.
La première permet à un moniteur ou référent tir de l'ADCGG de faire tirer au sanglier courant, à l'abri de la pluie et encadrant le débattement des armes. Le site permet, sans se déplacer, de tirer au sanglier courant à 25m et sur cible fixe à 30m. Une installation proche permet le tir de réglage à 50m, avec trépied de réglage et caméra pour visionner en direct les impacts, sans se déplacer. Cet ensemble est à proximité du relais de chasse du rallye de SOUGES ou une salle est à disposition pour les cours et pour se restaurer.
Sur un second site, utilisable conjointement avec le premier, le tir à moyenne distance est possible, pour ceux voulant confirmer le réglage de leur arme à 50m, par un tir en condition de chasse. Les cibles sont déposées dans un long découvert de 50 à 400m, permettant un tir en toute sécurité, dans des conditions presque identiques à un affût ou une approche (300m maximum), voire plus pour les tireurs longue distance.
Le choix a été fait de construire un simple abri afin de se prémunir de la pluie, de limiter les bruits des détonations, mais sans le confort d'un tir en stand. Un bardage assurera bientôt la finition des deux côtés, tout en évitant les résonances. Chacun peut dons tirer par deux maximum, dans les conditions habituelles de sa pratique : allongé sur bipied, assis ou à genoux, debout avec bipode, monopode ou cannede Pirsch ou autre stable stick. A MARTIGNAS SUR JALLES.
Dans le cadre du Brevet Grand Gibier ou des formations de perfectionnement, le site permet donc de mener les formations au sanglier courant mais aussi des ateliers de perfectionnement de tir à courte (10 à 50m), ou moyenne distance (50 à 300m) avec près de 6 à 10 candidats en simultané selon les ateliers.
Enfin, il est utile de rappeler qu'avec une arme neuve, un armurier ne peut faire qu'une mise en cible, et qu'il appartient au chasseur, d'aller régler son arme individuellement, en prenant en compte ses particularités personnelles (vision, tenue de l'arme). De même, une fois bien réglée, une arme doit être contrôlée annuellement pour garantir une bonne saison.
Si donc, vous voulez développer votre maîtrise du tir, découvrir d'autres armements/optiques/accessoires, rapprochez-vous de l'Association, car comme beaucoup, les chasseurs au grand gibier tirent peu dans la saison. Revenir aux fondamentaux permet largement d'améliorer ses chances de favoriser les tirs immédiatement létaux et de réduire les risques de blessure inutile sur le grand gibier (1).
Et surtout, entraînez-vous.

(1) En moyenne en France, 7 coups sont nécessaires pour prélever un grand gibier, en battue. Avec un entraînement régulier, le ratio peut descendre à 3 voire 2. A l'affût ou à l'approche, la norme devrait être forcément d'une seule balle pour prélever un animal car on choisit les conditions de tir.

 

ASSEMBLEE GENERALE 2018 : attention CHANGEMENT DE DATE !!!

Le propre de l'intelligence serait, dit-on, la faculté d'adaptation...Tirez-en les conclusions qui s'imposent : VOTRE CA, s'adaptant à certaines contingences, A MODIFIE LA DATE ET L'HEURE de cette AG : elle se tiendra, toujours AU SIEGE DE LA FEDE, à Ludon-Médoc, 10 Chemin de Labarde, MAIS non plus le 19 janvier 2019 à 10 heures...CE SERA LE VENDREDI 25 JANVIER 2019 à partir de 18 heures !!! Qu'on se le dise ...
Votre secrétaire : Alain

 

Les Bulletins d'information de l'AD33

Vous allez les découvrir dans la Rubrique qui leur est consacrée ! UN CLIC ou deux sur l'ICONE représentant un TEXTE...et ça part !
Et ça ne manque pas d'intérêt ! Au menu quelques extraits de la presse et de "chassons.com" :
-bilan des accidents de la saison 2017-2018...AVEC UN ELOQUENT TABLEAU COMPARATIF PAR DISCIPLINE !
-stop au dénigrement de la chasse, dit "chasse-bashing" in "mauvais english"
-"France tu m'es chère" , billet de BSL
-billet d'humeur de Gilles Meuret

...bonne lecture et bon appétit !

 

Saint-Hubert est grand !

Sous la conduite de Didier Dejeans, notre dynamique vice-président, une escouade de six candidats de l'AD33, déjà munie de sa capacité de tir, s'est rendue le 15 septembre 2018 dans la juridiction de Michel Boismartel pour affronter le Brevet Grand Gibier !
Bien leur en a pris ! Outre un accueil chaleureux et convivial, ils ont reçu... leur qualification : Jean-Paul BLANCHARD : OR / Louis BLANCHARD : OR / Christian JUVIGNY : OR / Jean-Luc RODRIGUEZ : OR / Philippe BAFFOIGNE : Argent et Xavier TARDY : Argent !!! Bravo !!
La persévérance ça paie !

A.D. C.G.G.33 - Association Départementale des Chasseurs de Grand Gibier de Gironde
Siège social : Domaine de PACHAN
CS 70124 33291 BLANQUEFORT CEDEX - Portable : 0673494655
E-mail : asso.adcgg33@gmail.com

Contact principal : Max SILVESTRINI président responsable tir
- Port. : 0673494655
E-mail : vignobles.silvestrini@yahoo.fr
Autres contacts : Didier DEJEANS vice-président communication
- Port. : 06 84 33 81 73
E-mail : didier.d56@wanadoo.fr
& Jean Luc RODRIGUEZ trésorier
- Port. : 0633936785
E-mail : jl.rodriguez@rcub.fr

Les dernières nouvelles
20 Novembre 2018 - réunion du CA: le 21 novembre 2018 : programme chargé

le conseil d'administration se réunit le 21 novembre à 18h à Saint-Aubin.
Au menu :
-examen des projets de nouveaux statuts et du règlement intérieur qui seront proposés à l'AG du 19 janvier 2019
-préparation de ladite AG
-diverses questions : courrier-formation au tir-stands d'accueil-communication

17 Septembre 2018 - Votre CA bosse pour vous !

Sérieuse reprise d'activité...Comme tous les 3ème mercredi du mois le conseil se réunit le 19 septembre à Saint-Aubin à 18heures. Au programme la cooptation du "jeune" breveté Jean-Luc Rodriguez, un point sur la trésorerie,l'invitation de Sylvain BORDES président de l'UDCR et Lionel DEBRIL président des Jeunes Chasseurs de Gironde, un tour d'horizon sur les sangliers courants, les expos passées, les outils de communication de l'AD33, la formation "forêt-gibier" et ...la prochaine assemblée générale ! On en reparlera dans le Bulletin d'Infos mensuel...début octobre !

6 Septembre 2018 - Communiqué de la FNC

Par un communiqué de presse du 30 août la FNC revient sur la problématique des dégâts des sangliers aux cultures dont l'indemnisation coûte bon an mal an aux chasseurs 60 millions d'euros : 30 en indemnisation, 15 en prévention...et 15 en gestion ! Pour info...

30 Août 2018 - EXPO et DEMO demain 31 août et samedi 1er septembre à CESTAS

Comme chaque année l'AD33 sera présente aux Journées Portes ouvertes de SOLOGNAC-DECATHLON...mais cette fois ci elle fait plus fort que se montrer !!!
Venez y faire un tour et vous verrez à l'oeuvre Max et DIDIER aux ateliers "Initiation au Brevet Grand Gibier", Roland aux commandes de l'atelier "Approche et Affût", Jean-Michel et Pierre vous diront tout sur la cotation des trophées, Benoît vous conseillera sur le choix des armes etr des munitions, et Alain vous présentera la SUPERBE Expo Itinérante "LE VIEUX CERF"...