Accueil
   Présentation de l'ANCGG
   Le brevet Grand Gibier
 
 Les Associations
Départementales
Actualités
 Les espèces
   Revue "Grande Faune"
et publications
   Les espaces
   La chasse
   Hygiène santé
   Les journées nationales
   Cotation des trophées
   Catalogue ANCGG
   Législation-Réglementation
   Contributions
   Liens
   L'Europe
   Adhésion
   Contact
   Quiz Grand Gibier
  LES ESPÈCES
(cliquez sur le nom de l'animal pour plus de détails)
 

 

Les ongulés

Le cerf
Le daim
Le sanglier
Le bouquetin
Le chevreuil
Le mouflon
Le cerf sika
Le chamois
L'isard

Les grands prédateurs

Le lynx
Le renard
Le loup

Le LYNX

Le lynx d'Europe appartient à la famille des félidés comme le chat sauvage et le chat domestique. C'est le plus grand félin d'Europe. Sa hauteur au garrot peut atteindre 70 cm et son poids 30 kg.

Il est facilement identifiable par sa haute silhouette, sa courte queue terminée par un anneau noir et par les longs pinceaux de poils noirs qui prolongent ses oreilles. Son pelage, qui va du roux au gris-beige, est tacheté de points noirs plus ou moins visibles. Les mâles et les femelles mènent une existence solitaire.

La femelle met au monde en juin-juillet de un à quatre jeunes qu'elle élèvera seule pendant un an. Plus de la moitié des jeunes lynx ne parviendront pas à l'âge adulte.

Son cadre de vie : les vastes étendues forestières

Le lynx habite les vastes étendues boisées de plusieurs dizaines de milliers d'hectares, en plaine comme en montagne. Il est particulièrement adapté aux milieux accidentés qui lui assurent un bon couvert pour pratiquer sa chasse à l'approche et à l'affût. Carnivore strict, son régime varie en fonction des proies qu'il rencontre dans son milieu. En Europe occidentale, ses proies principales sont le chevreuil et le chamois.

En France

Avant le Moyen-Age, le lynx se rencontrait partout en France. La lutte contre les grands prédateurs, le commerce de sa fourrure très prisée, la réduction des surfaces forestières sont les principales causes de sa disparition totale au début du siècle, à la seule exception de quelques individus dans les Pyrénées. Actuellement, le lynx est en cours de réintroduction dans les Vosges et la population réintroduite en Suisse a colonisé également le Jura et les Alpes du Nord.

Source ONCFS