Accueil
   Présentation de l'ANCGG
   Le brevet Grand Gibier
 
 Les Associations
Départementales
Actualités
 Les espèces
   Revue "Grande Faune"
et publications
   Les espaces
   La chasse
   Hygiène santé
   Les journées nationales
   Cotation des trophées
   Catalogue ANCGG
   Législation-Réglementation
   Contributions
   Liens
   L'Europe
   Adhésion
   Contact
   Quiz Grand Gibier

 

LE BREVET
GRAND GIBIER

Programme | Modalités de l'examen | Statistiques
Calendrier national | Quiz Grand Gibier | Brevet Arc
 

La chasse réclame de plus en plus la compétence et la responsabilité de ses pratiquants. Dans le but d'aider les chasseurs à améliorer leurs connaissances et leur qualification, l'Association Nationale des Chasseurs de Grand Gibier a créé le Brevet Grand Gibier.

Ce Brevet est un test, auquel chacun peut se soumettre librement. Il n'est pas obligatoire, mais il constitue une réelle et sérieuse référence cynégétique. Son détenteurur aura fait la preuve de connaissances étendues et une expérience pratique dans le maniement des armes de chasse. Il recevra un diplôme et un insigne au logo du Brevet Grand Gibier.

Le Brevet Grand Gibier comporte deux épreuves :

Une épreuve de tir sur cible fixe et mobile
Une épreuve thèorique de contrôle des connaissances sur diapositives avec questions à choix multiple.
Pour obtenir le brevet, le candidat doit satisfaire aux deux épreuves.

Deux catégories sont prévues :

Le Brevet Grand Gibier 1er Degré - insigne ARGENT.
Le Brevet Grand Gibier 2ème Degré ou "Brevet de gestionnaire" insigne OR.

 

EPREUVE THEORIQUE
Contrôle des connaissances par questions avec support de diapositives.

I - BREVET GRAND GIBIER 1er Degré
100 questions dont 4 éliminatoires.

A Connaissance des espèces : 40 questions
Identification - Biologie - Reproduction - Comportement

 

Le sanglier

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

12 questions

  Le cerf . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 questions
  Le chevreuil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 questions
  Le chamois, l'isard . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 questions
  Le mouflon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 questions
  Les maladies du gibier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 questions

B - Connaissance de la forêt : 20 questions

 

Les traces

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

1 question

  Les laissées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 question
  La sylviculture :
mèthodes, arbres, fruits

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

10 questions
  Les petits animaux :
oiseaux
mammifères,
insectes

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

3 questions
1 question
1 question
  La flore :
champignons
fleurs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

2 questions
1 question

C - La chasse du Grand Gibier : 30 questions

 

Armes, munitions, optiques, sécurité

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

10 questions

  La réglementation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 questions
  Les chiens pour le grand gibier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 questions
  Réactions des animaux blessés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 questions
  Indices de blessures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 questions
  Les modes de chasse (incluant la vénerie) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 questions

D - La gestion des espèces : 10 questions

 

L'accroissement des populations

  Les pertes
  Les prélèvements possibles
  Les densités
  Les dégâts

L'EPREUVE DU BREVET GRAND GIBIER 1er DEGRE EST REUSSIE LORSQUE :
le candidat a répondu correctement
aux 4 questions éliminatoires ;
le candidat a répondu correctement à
au moins 80 questions sur 100.

 

II - BREVET GRAND GIBIER 2ème Degré
30 questions supplémentaires, dont 3 éliminatoires.

E - La gestion d'un territoire

 

Les responsabilités du directeur de chasse.
Le recensement des populations.
L'élaboration d'un plan de chasse, quantitatif et qualitatif.
L'organisation de la chasse.
La réglementation.
Les particularités territoriales.
Les aménagements.
La lutte contre les dégâts.
La prophylaxie et les soins des maladies du gibier.
Les trophées.
Les Honneurs au gibier.

 

L'EPREUVE DU BREVET GRAND GIBIER 2ème DEGRE EST REUSSIE LORSQUE :
le candidat a répondu correctement
aux 3 questions éliminatoires ;
le candidat a répondu correctement à
au moins 25 questions sur 30.

Les épreuves sont indépendantes et peuvent être passées ou repassées en cas d'échec, à des sessions différentes, y compris dans d'autres départements. Un justificatif est donné à chaque candidat ayant réussi partiellement.
Le brevet 2ème degré ne peut être obtenu qu'après le 1er degré.

Documentation de base.

"Le grand gibier", ouvrage très complet, publié par l'ANCGG aux éditions Hatier, disponible en librairie.
Les candidats peuvent se procurer un manuel de révision auprès des associations départementales qui organisent des sessions.

 

EPREUVE DE TIR

Le candidat utilise son arme habituelle, carabine ou fusil lisse. L'épreuve est divisée en deux phases :

5 balles sur cible fixe, à 30 mètres, debout, sans appui ;
5 balles sur cible mobile, à 25 mètres, debout, à bras francs.

Les tirs s'effectuent sur la cible anatomique"sanglier" (modèle déposé par l'A.N.C.G.G.) qui comporte des zones à points positifs ou négatifs.


Décompte des points

25 points au maximum par phase, soit au total 50 points possibles pour l'épreuve.
L'épreuve de tir est considérée comme réussie à partir d'un total de 25 points.
Un zéro dans l'une des deux phases est éliminatoire.

Calibre minimum autorisé

222 pour les armes à canon rayé.
Calibre 20 pour les fusils lisses.

Lunette et tous systèmes de visée autorisés

Tirs d'essai

Avant l'épreuve, le tir de 3 cartouches au plus sera autorisé à titre d'essai.
Chaque candidat reçoit un exemplaire du règlement détaillé de l'épreuve de tir. Le comportement pendant l'épreuve peut être éliminatoire (manipulation maladroite ou dangereuse de l'arme).
L'épreuve de tir a généralement lieu à une date différente de l'épreuve théorique.