Accueil
   Présentation de l'ANCGG
   Le brevet Grand Gibier
 
 Les Associations
Départementales
Actualités
 Les espèces
   Revue "Grande Faune"
et publications
   Les espaces
   La chasse
   Hygiène santé
   Les journées nationales
   Cotation des trophées
   Catalogue ANCGG
   Législation-Réglementation
   Contributions
   Liens
   L'Europe
   Adhésion
   Contact
   Quiz Grand Gibier
  LES ESPÈCES
(cliquez sur le nom de l'animal pour plus de détails)
 

 

Les ongulés

Le cerf
Le daim
Le sanglier
Le bouquetin
Le chevreuil
Le mouflon
Le cerf sika
Le chamois
L'isard

Les grands prédateurs

Le lynx
Le renard
Le loup

Le CHEVREUIL

Le chevreuil (Capreolus capreolus) est un mammifère ongulé ruminant, de la famille des Cervidés. Le chevreuil occupe tous les pays d'Europe sauf la Corse, l'Irlande, la Sardaigne, la Sicile et les Baléares.

C'est le plus petit cervidé vivant en France où ses populations, en forte progression, dépassent probablement 1,5 million individus. Les effectifs les plus abondants sont situés dans les quarts Nord-Est et Sud-Ouest du pays. Statut : espèce chassable soumise au plan de chasse.

Le mâle, appelé brocard, se distingue de la femelle ou chevrette par la présence de bois ramifiés. Les adultes pèsent de 20 à 25 kg pour une hauteur au garrot de 60 à 80 cm. Le jeune est appelé faon jusqu'à l'âge de six mois, puis chevrillard de six à douze mois. Le pelage du faon, appelé livrée, est roux tacheté de blanc et jaune.

Les adultes ont un pelage gris foncé en hiver et plus roux en été. Ils portent en hiver une tache clair, sur le fessier : c'est le miroir. Le chevreuil n'a pas de queue. Sa durée de vie est de 10 à 15 ans. C'est un "sauteur" qui avance par bonds spectaculaires.

Les bois sont des productions osseuses en relation directe avec le cycle sexuel du brocard. Ils tombent tous les ans à l'automne pour repousser en hiver. Leur repousse, variable d'un animal à l'autre, s'élabore à partir du "velours" et dure environ deux mois. L'apogée du développement des bois se situe entre 3 et 5 ans.

La reproduction

Le rut a lieu en été et les naissances en mai de l'année suivante. La chevrette élève généralement deux faons par an, parfois un seul, exceptionnellement trois, pesant de un à deux kilos à leur naissance, et qui ne seront sevrés que vers octobre-novembre.

Quand sur un territoire, la population est en densité trop forte par rapport à la quantité de nourriture disponible, la survie des faons diminue.

Territoires

Les chevreuils sont plutôt individualistes. Le brocard défend un territoire une partie de l'année, au printemps et en été, en laissant des indices : grattis sur le sol, frottis sur les arbres. En hiver, ils forment des groupes. Plus le milieu est ouvert et plus les groupes sont de taille importante.

L'étendue du domaine vital varie selon les milieux : de 30 à 60 ha en forêt jusqu'à 300 ha en plaine cultivée.

Alimentation

Ce cueilleur mange à plusieurs reprises suivies de périodes de rumination. On peut l'observer au gagnage tôt le matin ou le soir avant la tombée de la nuit. Il adapte son choix alimentaire en fonction de ses besoins, des disponibilités du milieu fréquenté et de l'époque de l'année : en forêt, au printemps et en été, feuilles d'arbustes et de jeunes arbres, plantes herbacées, en automne-hiver, espèces semi-ligneuses comme le lierre, la ronce, voir de jeunes semis de sapins, des glands et faînes.
En plaine, il consomme des céréales comme le blé, ou le colza et les betteraves.

Habitat

C'est avant tout un animal forestier exploitant aussi bien les fourrés les plus denses que les clairières. Si les paysages morcelés lui conviennent bien, il est capable de coloniser tous les types de milieux : grandes plaines céréalières, bocages, maquis, garrigues ou montagne où il n'est pas rare de l'apercevoir à des altitudes supérieures à 2000 m en été.

Gestion des populations

C'est une espèce qui commet peu de dégâts dans les cultures agricoles mais sa surabondance peut poser des problèmes aux forestiers, surtout dans les jeunes peuplements d'essences particulières (merisier, douglas ... ). Il incombe aux gestionnaires de veiller à l'équilibre entre population et forêts. Pour cela, des objectifs doivent être définis en accord avec tous les partenaires : chasseurs, forestiers et agriculteurs.

Pour suivre l'évolution du système "populations-environnement", des outils simples de gestion appelés indicateurs biologiques permettent de suivre, dans le temps, les fluctuations de niveau d'effectifs, de la condition physique des animaux et de leur pression sur le milieu.

Chasse

Le chevreuil peut être chassé sur une période variable selon les départements. Il est le plus souvent chassé en battue, de septembre à janvier, mais aussi à l'approche ou à poste fixe, en particulier en été. Quelques équipages de vénerie (chasse à courre) sont spécialisés sur le chevreuil. Les prélèvements ont doublé dans la dernière décennie pour atteindre 400 000 têtes en 2000.

Source ONCFS